Dédicaces:

Yann : Trop top

Gerlia31 : big dédi au treekatek!!

Jeremtek : Trop bon le son continuez comme ça

Arnartek : La meilleure des radios

OopaLoompa : HARDCOOOORE !

TRANS OFF : PLUS DE 2000 TEUFEURS EN VISITE SURPRISE A CHATEAUBRIANT

Article écrit par BassExpression

soiree IL ETAIT UNE TEUF...
Trans Off : plus de 2000 teufeurs en visite surprise à Châteaubriant

Samedi 7 décembre 2019, plusieurs milliers de personnes ont afflué vers Châteaubriant (Loire-Atlantique) pour une rave party improvisée, sur le site désaffecté des ateliers ABRF.

L’événement était colossal. Vers 22 h 45, samedi 7 décembre 2019, la gendarmerie de Châteaubriant (Loire-Atlantique) est alertée de l’arrivée d’un convoi de cent à deux-cents véhicules, arrivant à Martigné-Ferchaud, au nord de la sous-préfecture.

Sur place, les gendarmes de la compagnie prennent la mesure de l’événement. Ils constatent d’importants embouteillages avenue Patton, près du site désaffecté des anciens ateliers ABRF, où est organisée la rave, rue La Fayette. Le lieu avait déjà été ciblé début novembre par des centaines de teufeurs, avant que les forces de l’ordre n’interviennent.

Cette fois, ce n’est pas quelques centaines mais plus de 2 000 à 3000 personnes qui ont fait le déplacement. Sur place, les gendarmes de la compagnie comptabilisent plus de 1 000 voitures stationnées. « On a géré la circulation aux abords du site jusqu’à 2 h du matin », indique le capitaine Gilles Maurer, commandant de la compagnie de Châteaubriant. L’événement pourrait être lié au festival rennais des Trans Musicales, qui était organisé du 4 au 8 décembre 2019 dans la préfecture bretonne d’Ille-et-Vilaine. En marge de ce festival, une programmation off propose plusieurs événements musicaux assez similaires à celui de Châteaubriant.

Dans l’incapacité de mettre fin aux festivités, la gendarmerie a mis en place, de 9 h à 18 h 30, dimanche 8 décembre, des contrôles d’alcoolémie et de stupéfiants à la sortie de la la zone Horizon. « Le but était de dissuader les départs pour éviter tout accident. » Plusieurs infractions ont été relevées. Aucune personne n’a été placée en cellule de dégrisement. Aucune plainte n’a été déposée.

Le son a finalement été coupé dimanche après-midi, vers 17 h. À l’abandon depuis plusieurs années, le site industriel et ses hangars présentent de nombreux dangers. Après la dernière tentative de début novembre, des plots en béton avaient pourtant été installés par la mairie pour empêcher de nouvelles arrivées clandestines.

" On travaille avec la mairie pour éviter à l’avenir la réitération de ce genre d’événement sur ce site dangereux, qui n’est pas du tout adapté pour accueillir ces personnes en toute sécurité », indique le capitaine de la compagnie de Châteaubriant." Rendez-vous donné à 19 h 30 à Janzé.

Lundi 9 décembre matin, quelques participants étaient toujours stationnés sur le site. « On avait rendez-vous samedi à 19 h 30 sur un parking de Janzé (Ille-et-Vilaine). Les gens venaient de partout en France », raconte Alex, 23 ans, venu spécialement de Melun (Seine-et-Marne) pour assister à l’événement. Trois scènes ont été rapidement installées dans trois hangars par différents collectifs d’organisateurs de rave party, dont deux réunissant chacun plus de 25 000 abonnés sur leur page Facebook.

Ces derniers sont censés retourner sur les lieux dans quelques jours pour nettoyer le site.

Article écrit par BassExpression

  Retour
Partager sur :